Qui sommes-nous ?

Présentation

Implantée dans le Val d’Oise depuis plus de 50 ans, la société Techni-Thermie, s’est concentrée autour de 4 activités principales

La plomberie

L’installation de salles de bains

Le chauffage

Le traitement de l’eau

Aujourd’hui, notre équipe est composée de 8 techniciens ayant en moyenne de + 10 ans d’expérience dans leurs domaines de compétences. Chacun spécialiste des activités énoncées ci-dessus, ils sauront vous apporter toute leur expertise dans la réalisation de vos projets que ce soit la rénovation de votre salle de bain, le changement de votre ballon d’eau chaude ou encore l’installation de votre nouvelle chaudière.

Afin de vous garantir le meilleur service et constamment faire en sorte qu’il soit de qualité, nos techniciens sont régulièrement formés sur les nouvelles technologies. D’autre part, Techni-Thermie a acquis au fil de ces dernières années, plusieurs qualifications :

• R.G.E (Reconnus Grenelle de l’Environnement)

• Qualibat

• P.G (professionnel Gaz)

• PMG (Professionnel de Maintenance Gaz)

• Handibat

• Pro de l’accessibilité

• Qualibois

• Qualipac

Un peu d'histoire

1968 : création de Techni-Thermie. Son périmètre d’intervention était l’Isle-Adam et les villes avoisinantes.

1998 : rachat de Techni-Thermie, alors en difficulté, par Jean-Paul Pecquery. Sous son impulsion et sa vision entrepreneuriale, Techni-Thermie fut sauvée et s’est même développée par de la croissance externe avec plus de 12 rachats d’entreprises.

2009 : Pierre Pecquery reprend l’entreprise au décès de son père. L’apprentissage et les onze années de plombier/chauffagiste passées au côté de son père lui ont permis d’acquérir une expérience technique et de terrain.  Après une formation de management, Pierre est dorénavant à la tête de Techni-Thermie et continue de faire perdurer le projet entrepris par son père 10 ans auparavant.

2014 :  la chambre des métiers et de l’artisanat récompense Techni-Thermie en lui accordant la médaille de bronze de l’excellence artisanale.

2018 : Techni-Thermie fête ses 50 ans au château d’Auvers sur Oise.

Focus : Techni-Thermie a un cœur​

EAUBONNE : LE CHAUFFAGISTE AU GRAND CŒUR SAUVE LA VIEILLE DAME DU FROID

(Parution du Parisien en date du 21/01/2016)

Eaubonne, ce mercredi. Faute de chauffage, Jeanine, 91 ans, vit emmitouflée dans des couvertures et des manteaux. Grâce à l’entreprise de Pierre Pecquery, cette timide nonagénaire va de nouveau avoir une chaudière en état de marche.(LP/A.C.)

« Merci beaucoup ! C’est très dur ce froid », souffle Jeanine, 91 ans, émue par cet élan de solidarité. Fatiguée et encore inquiète, cette habitante d’Eaubonne a pu, ce mercredi matin, retrouver le sourire. Deux plombiers chauffagistes s’activaient alors dans son sous-sol pour remplacer son antique chaudière.

Depuis huit jours et une panne fatale, la vieille dame n’a plus ni eau chaude, ni chauffage.

Dans sa modeste maison, la température n’excède pas huit degrés dans les pièces les mieux isolées. « Je bois du café et du thé pour tenter de me réchauffer un peu », précise la vieille dame grelottant dans son fauteuil malgré un gros manteau et plusieurs couvertures. Avec sa toute petite retraite de couturière, elle se voyait déjà condamnée à passer l’hiver ainsi. « Je n’aurai pas eu les moyens de payer », regrette-t-elle.

Heureusement pour Jeanine, Pierre Pecquery, dirigeant de Techni-Thermie, une entreprise de plomberie chauffagiste, souhaitait justement « aider son prochain ». Il a ainsi négocié une chaudière auprès de son fournisseur et a décidé de prendre en charge les frais d’installation pour aider une personne dans le besoin. L’entrepreneur de L’Isle-Adam contacte alors la mairie d’Eaubonne où il vit pour savoir qui il peut bien aider. « On m’a tout de suite parlé de l’urgence de cette dame qui pourrait être ma grand-mère », explique Pierre Pecquery.

En effet, Jeanine, célibataire et sans enfant, est suivie par le centre communal d’action sociale de la ville. Les salariés de Pierre n’ont pas hésité non plus à se lancer dans l’aventure. Tous ont accepté de participer à ce chantier sur leur journée de solidarité. Les choses ont donc pu se faire rapidement ce mercredi. « Cela a été possible par la conjonction des événements, précise la mairie. La proposition de Monsieur Pecquery tombait à point nommé pour cette situation particulière ».

En comptant le prix de la chaudière et l’installation, Jeanine aurait dû débourser plus de 6 000 €. « Un geste de solidarité que j’aimerais renouveler. Peut-être en aidant des personnes handicapées à adapter leur salle de bain », conclut l’entrepreneur.